Histoires de confinement #2

Sur le retour d’un reportage, je m’arrête pour prendre une photo des arbres en fleurs. Au moment de repartir, je vois qu’un homme a la même idée que moi.

Comme je le fais toujours avec une personne seule ou un petit groupe, je lui demande si je peux le photographier.

Il prend la pause en me regardant : – « Comme ça ? »
– « Non, prenez simplement votre photo… »

Il prend sa photo en souriant : « C’est drôle… » dit-il presque pour lui-même.

Oui. C’était simple et bienveillant.