Réflexion politique

En reportage pour couvrir une action de décrochage du portrait présidentiel, j’ai la chance de réaliser ce cliché un peu particulier…

Nous sommes le 29 juillet 2019. J’ai été prévenu par des militants de l’association Alternatiba – ANV COP 21 de Strasbourg qu’une action aurait lieu à Lingolsheim. Je retrouve le groupe et couvre l’action qui s’inscrit dans une campagne nationale de dénonciation de l’insuffisance des politiques publiques en matière climatique. Le projet de cette campagne de décrochage est de réunir 125 portraits du président Macron pour symboliser les 125 jours annuels à partir desquels la France est en dépassement de ses objectifs de réduction des gaz à effet de serre fixés lors de la COP 21.

Les portraits décrochés, pour signifier le décrochage des politiques, seront réunis et présentés lors du G7 à Biarritz, à la fin de l’été.

L’action se déroule sans heurts en moins de deux minutes. Une fois dehors, les militants prennent position devant la mairie de Lingolsheim pour une photo de groupe. Ils ont pour l’occasion revêtu des gilets jaunes floqués du nom de leur association.

C’est là que la chance me sourit.

Christoph de Barry, photographe à Strasbourg - Actualité / Documentaire / Portrait
Détail de la photo

 

Une des personnes présentes, chargée de prendre des images et des vidéos se tient hors champs. Son gilet se reflète sur le portrait du président et me permet d’immortaliser le clin d’oeil improbable : Emmanuel Macron, à l’Elysée, arborant fièrement… un gilet jaune !

La chance fait partie du métier.